Case_Report

Hémangiome du gland révélé à la circoncision

[Hemangioma of the glans revealed under a circumcision]

Fatima Zahra Elfatoiki1, Fayrouz Cherkaoui, Hayat Dahbi Skali1, Farida Marnissi2, Fouzia Hali2, Soumia Chiheb2

1Department of Dermatology, Ibn Rochd UHC, 1 quartier des hopitaux 20000, Casablanca, Morocco 2Department of Anatomo-Pathology, Ibn Rochd UHC, 1 quartier des hopitaux 20000, Casablanca, Morocco

Corresponding author: Dr. Fatima Zahra Elfatoiki

Submission: 12.04.2020; Acceptance: 12.06.2020

DOI: 10.7241/ourd.2020e.62

Cite this article: Elfatoiki FZ, Cherkaoui F, Skali HD, Marnissi F, Hali F, Chiheb S.  Hémangiome du gland révélé à la circoncision [Hemangioma of the glans revealed under a circumcision]. Our Dermatol Online. 2020;11(e):e62.1-e62.3.

Citation tools: 

     

Related Content

Copyright information
© Our Dermatology Online 2020. No commercial re-use. See rights and permissions. Published by Our Dermatology Online.


ABSTRACT

The hemangioma of the glans is the benign vascular tumor. We report the case of a glans hemangioma revealed under a circumcision. 4-year-old boy, presented for asymptomatic papular angiomatous lesions of the glans discovered by the parents at the time of a circumcision. Doppler ultrasound of the glans showed a tissular hypervascularized lesion. The skin biopsy showed an hemangioma. The decision was a therapeutic abstention. The positive diagnosis of the glans hemangioma is clinical. Cutaneous biopsy is useless. Therapeutic abstention is often proposed because of the asymptomatic nature of the lesion.

Key words: Glans; Hemangioma; Circumcision; Child; Vascular tumor


RÉSUMÉ

L’hémangiome du gland est la tumeur vasculaire bénigne. Nous rapportons le cas d’un hémangiome du gland découvert au moment de la circoncision. Garçon de 4 ans, s’est présenté pour des lésions papuleuses angiomateuses du gland asymptomatiques découvertes par les parents au moment de la circoncision. L’échographie doppler des lésions du gland avait objectivé une formation tissulaire hypervascularisée. La biopsie cutanée était en faveur d’un hémangiome. La décision était une abstention thérapeutique. Le diagnostic positive de l’hémangiome du gland est clinique. La biopsie cutanée est inutile. L’abstention thérapeutique est souvent proposée en raison du caractère asymptomatique de la lésion.

Mots clés: Gland; Hémangiome; Circoncision; Enfant; Tumeur vasculaire


INTRODUCTION

L’hémangiome du gland est la tumeur vasculaire rare d’évolution bénigne. Son origine reste controversée. Nous rapportons le cas d’un hémangiome du gland chez un enfant de 4 ans découvert par les parents au moment de la circoncision.

OBSERVATION

Un garçon de 4 ans, né de parents non apparentés, sans antécédents pathologiques notables, a consulté pour des lésions papuleuses violines non prurigineuses du gland découvertes par les parents au moment de la circoncision. L’interrogatoire des parents ne révélait pas d’hématurie, de fièvre, de douleur ou de dysurie. L’examen dermatologique trouvait des lésions papuleuses angiomateuses violines à surface lisse non ulcérée disposée de façon linéaire sur la couronne du gland associé à des lésions sous cutanées du gland (Fig. 1). L’échographie doppler des lésions du gland avait objectivé une formation tissulaire hypervascularisée. La biopsie cutanée avait montré dans le derme de nombreux vaisseaux dilatés à paroi musculaire avec des vaisseaux superficiels sans média en faveur d’un hémangiome (Fig. 2). La décision était une abstention thérapeutique avec une surveillance.

Figure 1: Lésions angiomateuses violines à surface lisse sur la couronne du gland.
Figure 2: Nombreux vaisseaux dilatés à paroi musculaire avec des vaisseaux superficiels sans média.

DISCUSSION

L’originalité de notre observation réside dans la rareté de la localisation au niveau du gland de l’hémangiome et sa découverte fortuite après ablation du prépuce lors de la circoncision.

L’hémangiome du gland est la tumeur vasculaire bénigne. Son origine remonte à la phase embryonnaire bien que certains auteurs proposent l’hypothèse d’une herniation du tissu du corps caverneux ou une revascularisation anormale après un hématome pénien [1].

Sur le plan clinique, l’hémangiome du gland se présente comme des lésions angiomateuses de petite taille, de couleur rouge pourpre à surface lisse, limitées au gland souvent associées à un défaut de l’ albuginée sous-jacent. L’albuginée étant l’enveloppe de tissu conjonctif lâche qui entoure les testicules, les corps caverneux et spongieux [2].

L’hémangiome du gland est généralement asymptomatique bien qu’en cours de la phase de croissance ou de l’érection, les risques de saignement et d’infections augmentent [1]. Un cas de phimosis sur hémangiome du gland en phase de croissance a été décrit chez un enfant de 1 ans traité par circoncision [2].

Le diagnostic positive de l’hémangiome du gland est clinique. La biopsie cutanée est inutile. Cependant, l’analyse histologique de ce type de lésions retrouve une composante vasculaire capillaire importante dermique et sous cutanée caractérisant la phase de croissance de l’hémangiome [3]. L’échographie Doppler peut orienter le diagnostic en particulier pendant la phase de croissance de l’hémangiome en visualisant une masse tissulaire hypervascularisée. L’imagerie par résonnance magnétique peut être d’un grand apport diagnostique [4].

Sur le plan thérapeutique, plusieurs méthodes ont été proposées dans la prise en charge de l’hémangiome du gland telle le laser, la sclérothérapie ou l’excision chirurgicale en particulier chez l’adulte. La circoncision peut être une option thérapeutique dans les cas d’hémangiomes du gland compliqués de phimosis [2]. Une abstention thérapeutique avec une surveillance régulière peuvent également être proposées.

Consent

The examination of the patient was conducted according to the Declaration of Helsinki principles.

The authors certify that they have obtained all appropriate patient consent forms. In the form the patient(s) has/have given his/her/their consent for his/her/their images and other clinical information to be reported in the journal. The patients understand that their names and initials will not be published and due efforts will be made to conceal their identity, but anonymity cannot be guaranteed.

REFERENCES

1. Illescas Megi´as V, Saez Barranquero F, Rojo Carmona LE, Bonilla Parrilla R, Ruiz Escalante JF, Marquez Moreno AJ. Hemangioma del glande en el pene. Arch Esp Urol. 2014;67:357-9.

2. Yi?iter M, Arda IS, Hiçsönmez A. An unusual cause of paraphimosis:hemangioma of the glans penis. J Pediatr Surg. 2008;43:e31-3.

3. Sabatier-Vincent M, Pinel N, Fraitag S, Templier I. GLUT-1…un marqueur pas si spécifique de l'hémangiome infantile. Ann Dermatol Venereol. 2014;141:S335.

4. K Lambot, Lougue´-Sorgho LC, Gorincour G, Magalon G, Chapuy S, Bourlie`re-Najean B, et al. Se´miologie IRM et e´cho-Doppler des he´mangiomes immatures du nourrisson :a` propos de 12 cas. J Radiol. 2005;86:151-7.

Notes

Source of Support: Nil,

Conflict of Interest: None declared.

Request permissions
If you wish to reuse any or all of this article please use the e-mail (brzezoo77@yahoo.com) to contact with publisher.

Related Content:

Related Articles Search Authors in

      http://orcid.org/0000-0002-9475-2785


CONTENT

SERVICES

Other Resources

Our Dermatology Online

Home
Current Issue
All Issues
Instruction for authors
Submit Manuscripts
Ethics in Publishing
For Reviewers
Readers
About
Editors & Publishers 
Statistics
Copyright
Contact Us